Sign in / Join

Quelle quantité de poisson par semaine ?

Parmi les aliments que l’homme consomme, on retrouve le poisson qui est considéré comme l’un des meilleurs produits alimentaires. Toutefois, il faudrait en déterminer un rythme précis de consommation pour l’équilibre alimentaire. Découvrez ici la quantité de poisson à consommer par semaine pour être en bonne santé.

Combien de fois prend-on du poisson par semaine ?

Selon les experts en nutrition, le poisson est l’élément alimentaire le plus riche en oméga 3. C’est donc un aliment à intégrer obligatoirement dans son alimentation. Ainsi, les nutritionnistes conseillent de consommer deux portions de poisson par semaine. Dans cette portion, il faudrait avoir un poisson gras, à forte teneur en  oméga 3 à longue chaîne. Il s’agit des poissons comme le saumon, la sardine, le marqueté au, le hareng ou même la truite fumée.

A découvrir également : La pizza surgelée : une alternative délicieuse pour les gourmets pressés

De plus, vous pouvez limiter cette consommation à 2 fois par mois en ce qui concerne les poissons d’eau douce fortement bio- accumulateur. Au nombre de ces poissons, on peut avoir de l’anguille, la carpe, le silure, brème, Barbeau et bien d’autres. En effet, le poisson, compte tenu de ses éléments nutritifs, doit être pris en compte dans votre alimentation au minimum deux fois. Évidemment, on peut en prendre bien plus que deux fois dans une semaine, c’est encore mieux.

Quelle est la quantité minimum à prendre en une semaine ?

A lire également : Recette bœuf bourguignon traditionnel : secrets de grand-mère dévoilés

Comme mentionné précédemment, il faut un minimum de deux portions de poissons par semaine. Cette prescription correspond ainsi à un équivalent de 300 ou 500 mg de poisson par jour. En effet, l’oméga 3 qui est l’élément nutritif principal du poisson doit être pris en quantité minimum de 300 mg ou 500 mg par jour. Ainsi, selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) il est recommandé de prendre environ 300 à 500 mg d’acides gras d’oméga 3 chaque jour et donc 600 à 1000 mg par semaine. C’est le minimum qu’on puisse consommer pour offrir au corps son nécessaire d’oméga 3.

Par ailleurs, la quantité de poisson à prendre par semaine peut varier en fonction du type de poisson. Ainsi, avec les poissons les plus riches en oméga 3 vous pouvez prendre approximativement 200 mg et même plus par jour. Tout ceci en tenant compte du poisson dont il s’agit. Cela correspond en moyenne à 400 mg  de poissons par semaine.

En ce qui concerne les autres poissons, ils sont à limiter en quantité compte tenu de leur teneur en mercure. Ainsi, ceux à faible teneur en mercure peuvent être pris en 200 mg par semaine. Par contre, ceux avec une teneur moyenne peuvent être pris à 180 g par semaine et ceux à teneur plus forte à 115 g par semaine.

Les bienfaits d'une consommation régulière de poisson sur la santé

En plus d'être une source importante d'oméga 3, le poisson est aussi connu pour ses bienfaits sur la santé. Sa consommation régulière peut aider à prévenir différentes maladies et améliorer notre état de santé général. Les acides gras oméga 3 présents dans le poisson sont bénéfiques pour réduire le risque de développer des maladies cardiovasculaires telles que l'hypertension artérielle, la thrombose veineuse profonde et les AVC.

Plusieurs études ont montré que la consommation régulière de poissons riches en oméga 3 aurait un effet positif sur les fonctions cognitives comme la mémoire et l'apprentissage. Les chercheurs ont constaté qu'une consommation élevée de poisson était associée à une diminution du déclin cognitif chez les personnes âgées.

Le poisson est aussi une riche source de protéines. Il contient tous les acides aminés essentiels dont notre corps a besoin pour construire des tissus musculaires sains. Cela en fait un aliment idéal pour ceux qui cherchent à perdre du poids tout en maintenant leur masse musculaire maigre.

Il faut souligner que certains types de poissons peuvent être bénéfiques pour renforcer notre système immunitaire grâce à leur richesse en vitamines D et B.

Il faut noter que certains poissons peuvent contenir des niveaux élevés de mercure ou d'autres contaminants environnementaux toxiques qui peuvent avoir des effets néfastes sur la santé lorsqu'ils sont consommés en quantités excessives. Il faut consommer du poisson avec modération et choisir des variétés à faible teneur en mercure, comme le saumon ou la truite, par exemple.

Il faut faire attention aux niveaux élevés de contaminants dans certains types de poissons et limiter leur consommation en fonction des recommandations nutritionnelles spécifiques.

Comment choisir des poissons durables et respectueux de l'environnement

Pensez à bien choisir des poissons durables et respectueux de l'environnement pour préserver les ressources marines et protéger notre planète. Voici quelques conseils pour faire des choix responsables.

Pensez à acheter du poisson provenant d'une autre région du monde, ce qui contribuera à réduire l'empreinte carbone liée au transport.

Choisissez des méthodes culinaires respectueuses telles que la cuisson vapeur, le pochage ou le grillage pour conserver les qualités nutritionnelles du poisson tout en minimisant l'utilisation de matières grasses et d'ingrédients superflus.